Insertion sociale et intégration professionnelle

Le secteur du développement social de la CSSSPNQL aide les personnes qui éprouvent des difficultés à trouver un emploi significatif sur le marché du travail, et ce, en augmentant la qualité des services offerts au sein des Premières Nations.

Pour y arriver, la CSSSPNQL

  • alimente le processus de réflexion visant l’intégration par l’emploi ou par la formation scolaire et professionnelle;
  • améliore l’accessibilité aux programmes en insertion sociale et en intégration professionnelle;
  • conçoit des bases théoriques afin de conceptualiser le processus d’exclusion sociale et vocationnelle;
  • développe des mesures actives et des programmes de formation visant à doter les gestionnaires et les conseillers de la Sécurité du revenu d’outils adaptés à la culture des Premières Nations;
  • favorise le développement personnel et vocationnel des individus qui vivent l’exclusion sociale, professionnelle et économique.

La CSSSPNQL cherche aussi à privilégier les meilleures méthodes d’intervention pour les clients de la Sécurité du revenu éloignés du marché du travail (par exemple, le programme-cadre OPTRA Premières Nations, le plan d’action individualisé ou le profil individuel).

Actions concertées

L'exclusion sociale, vocationnelle et économique est une problématique complexe pouvant s’expliquer par de nombreux facteurs et toucher la santé globale des personnes concernées. Pour la contrer, le secteur du développement social de la CSSSPNQL a déployé un plan regroupant 5 champs d’action interreliés.

Inclusion sociale, économique et professionnelle

Ce champ d’action favorise le retour au travail des personnes absentes du marché de l’emploi et favorise le retour actif sur le marché du travail, ce qui a pour effet de réduire le taux de rétention des personnes sur la Sécurité du revenu.

Insertion sociale

Ce volet vise à développer des attitudes, des compétences et des connaissances utiles pour une intégration réussie sur le marché du travail ou le retour aux études. Par ailleurs, cela permet le développement de qualifications préalables (principalement interpersonnelles et relationnelles) nécessaires à l’intégration professionnelle.

Intégration professionnelle

Cette facette se concentre sur la capacité d’une personne à faire partie du milieu du travail et à s’y maintenir, grâce à

  • son savoir (ses connaissances acquises);
  • son savoir-faire (ses compétences);
  • son savoir-être (ses attitudes).

On favorise ainsi les interactions entre l’individu et son milieu de travail.

Programmes et mesures actives

Les mesures et les programmes mis en place accompagnent la personne dans son plan de formation ou son plan de développement individuel et professionnel vers son retour au travail, tout en tenant compte de la réalité des Premières Nations.

Nos publications