Vision, valeurs et principes

Énoncé de vision


En février 2014, les Chefs de l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador, réunis en assemblée extraordinaire, ont adopté un énoncé de vision. Cette vision guidera l’ensemble du processus de gouvernance en santé et en services sociaux.

Par notre autodétermination, une approche globale concertée et l’engagement individuel et collectif, nous serons un peuple en santé lié à la Terre-Mère et notre mieux-être physique, mental, émotionnel et spirituel sera en harmonie.


Valeurs


Six valeurs ont été retenues pour guider le processus et choisies lors de la pré-Assemblée générale annuelle de la CSSSPNQL en juillet 2014.

  • Honnêteté : L'honnêteté, dans une situation difficile, c'est la bravoure1;
  • Respect : Honorer la création, c'est la respecter2;
  • Autonomie : Capacité de quelqu'un à ne pas être dépendant d'autrui;
  • Communauté : Groupe de Premières Nations dont les membres vivent ensemble, qu’ils aient ou non une assise territoriale;
  • Solidarité : Sentiment d’un devoir moral ou d’entraide envers les autres membres de la communauté;
  • Entraide : Aide que l’on porte aux membres de la communauté;

 


Principes

Huit principes ont été formulés et adoptés par les Chefs lors de l’assemblée extraordinaire de février 2014.
  1. Nous affirmons que nos cérémonies, nos valeurs, nos langues, nos enseignements et notre médecine traditionnelle font partie intégrante de notre façon de vivre une vie saine.
  2. Nous affirmons qu’une approche holistique demande de considérer la personne et son environnement comme un tout.
  3. Nous affirmons que les déterminants sociaux de la santé spécifiques aux Premières Nations doivent être reconnus et inclus dans toutes les interventions.
  4. Nous affirmons notre droit à l’autodétermination et à notre droit inhérent de poursuivre librement notre propre développement économique, social et culturel.
  5. Nous affirmons fermement que les dix Nations sont responsables de la santé des Premières Nations.
  6. Nous affirmons que les organisations locales ont des droits et des responsabilités pour prendre des décisions afin de gérer, de protéger et d’améliorer les programmes de santé et de services sociaux conformément aux mandats qu’elles reçoivent des nations et des communautés des Premières Nations.
  7. Nous affirmons que notre institution régionale appuie les Premières Nations dans leur quête d'autonomie en soutenant le renforcement de l'alliance stratégique entre les Premières Nations et les gouvernements dans leur organisation des services de soins de santé, le développement de l'expertise ainsi que le transfert de connaissances.
  8. Nous affirmons que le gouvernement fédéral a une obligation fiduciaire et constitutionnelle de procurer des ressources financières adéquates, suffisantes et durables pour la mise au point, la mise en œuvre ainsi que la gestion et la prestation de programmes et de services de santé de qualité qui répondent à nos besoins et qui tiennent compte des déterminants de la santé.



1 Tiré des sept enseignements sacrés.
2 Définition utilisée par la Banque mondiale