Habitudes de vie

De saines habitudes de vie contribuent à une meilleure santé, autant pour les individus que pour les communautés. C'est pourquoi la CSSSPNQL offre et participe à de nombreuses initiatives visant à promouvoir et soutenir de bonnes habitudes de vie chez les Premières Nations.

Activité physique

  • Services de soutien professionnel pour la mise oeuvre des stratégies de promotions de saines habitudes de vie.
  • Projet Kirano, un programme d'entraînement intensif d'une durée de 8 semaines conçu pour les membres des Premières Nations.

Prévention des troubles du spectre de l'alcoolisation foetale

Les troubles du spectre de l'alcoolisation fœtale (TSAF) sont attribuable à la consommation d'alcool par la mère pendant la grossesse et a des répercussions sur la personne atteinte, sa mère, sa famille et sa communauté.

Nutrition

La CSSSPNQL conseille et soutient les communautés en matière de nutrition afin de favoriser une saine alimentation au sein des Premières Nations par le biais de plusieurs initiatives.

Programme En route vers la santé!

  • Projet Kirano, un programme d'entraînement intensif combiné à un volet nutrition d'une durée de 8 semaines conçu pour les membres des Premières Nations.
  • Brochure Manger santé pendant ma grossesse pour bébé et pour moi, un calendrier permettant à la femme enceinte de mieux choisir ses aliments tout au long de sa grossesse.
  • Guide d'alimentation de 0 à 4 ans, permettant aux parents de nouveau-nés de faciliter la transition entre un régime à base de lait et un autre comportant des aliments solides traditionnels des Premières Nations.

Programme de nutrition dans les écoles :  une série d’ateliers de nutrition visant l’intégration de saines habitudes alimentaires pour tous les niveaux scolaires; de la maternelle à la 6e année.  Le matériel nécessaire à la réalisation des ateliers est inclus.

Lutte au tabagisme

 

Saine gestion des médicaments

L'objectif du projet étant d’accroître la sensibilisation et la compréhension des membres d'une communauté au sujet des problèmes résultant d’un usage abusif des médicaments d’ordonnance, les objectifs privilégiés pour atteindre cette priorité ont été d’augmenter la sensibilisation vis-à-vis les conséquences négatives reliées à l’usage abusif des médicaments d’ordonnance et en second lieu de valoriser les comportements traditionnels et l’estime de soi encourageant ainsi un mode de vie et de saines habitudes à l’égard des médicaments d’ordonnance.