Alcoolisation fœtale

Les troubles du spectre de l’alcoolisation fœtale (TSAF) désignent les diverses affections possibles chez un enfant dont la mère a consommé de l’alcool pendant sa grossesse.

Les diagnostics des TSAF sont :

  • le syndrome d’alcoolisme fœtal (SAF);
  • le syndrome d’alcoolisme fœtal partiel (SAFp);
  • les troubles neurologiques du développement liés à l’alcool (TNDLA);
  • les anomalies congénitales liées à l’alcool (ACLA).

Comment est-on atteint des TSAF?

Toutes personnes peuvent être atteintes des TSAF si sa mère biologique a bu de l’alcool pendant la grossesse; c’est là l’unique cause des TSAF. L’abstinence constitue le choix le plus prudent pour une femme enceinte ou qui pourrait le devenir.

Les effets de l’alcool sur le fœtus en développement peuvent causer une gamme de malformations physiques, de lésions au cerveau et au système nerveux ainsi que des troubles de comportements. Les TSAF ne se guérissent pas et ont des répercussions sur les personnes atteintes tout au long de leur vie, ainsi que sur leur famille et leur communauté.

Comment savoir si une personne est atteinte?

Les personnes atteintes ont souvent des anomalies congénitales physiques, des anomalies faciales, des troubles d’apprentissage, problèmes de mémoire, des difficultés à comprendre les conséquences de ses actes, etc.

Seul un médecin formé spécifiquement à propos des TSAF peut poser un diagnostic précis. En collaboration avec une équipe multidisciplinaire, il formulera des recommandations en vue d’une intervention, un counselling et un traitement approprié.

L’Initiative ETCAF (ensemble des troubles causés par l'alcoolisation foetale)

L'Initiative ETCAF est financé par Santé Canada. Pour en savoir plus à ce sujet, consultez les pages suivantes :

Capsule Chic Choc sur le syndrome d’alcoolisme fœtal (vidéo)