Prévention des blessures

Les blessures, qu’elles soient intentionnelles (suicide, auto-mutilation, violence, abus, etc.) ou non-intentionnelles (chutes, accidents de véhicules moteurs, noyades, etc.), sont la principale cause de décès chez les Premières Nations de moins de 50 ans au Québec. Dans la plupart des cas, ces blessures pourraient être évitées.

La survenue des traumatismes causant les blessures dépend d’une interaction complexe entre divers facteurs individuels, environnementaux et sociaux. Plusieurs conditions défavorables font que les Premières Nations  sont plus à risque de subir des blessures. Par exemple, le contexte socio-économique, l’abus d’alcool et de drogues, la prévalence de la violence et l’état des infrastructures contribuent à l’occurrence des blessures intentionnelles et non-intentionnelles.

Nos services

La Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador (CSSSPNQL) offre aux communautés qui le désirent du support dans le développement d’interventions visant la prévention des blessures, comme par exemple :

  • de l’aide au développement d’un plan d’action en prévention des blessures;
  • un service de référence vers des ressources spécialisées;
  • de la documentation;
  • etc.

Information

Pour en savoir plus sur la prévention des blessures et les différentes ressources disponibles, vous pouvez contacter Mme Marie-Noëlle Caron, conseillère en santé publique,