Aide à l'enfance et à la famille

Le développement et le bien-être social des Premières Nations exigent une prise en charge du système de services sociaux dans le respect de l'autonomie, de la compétence et de l'autorité des Premières Nations. Cette prise en charge doit être faite selon une approche globale qui mettra l'accent sur

  • la promotion de la vie;
  • le sain développement des enfants et de la famille;
  • la lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale.

Tous les enfants et leur famille doivent avoir accès à des services de qualité qui

  • sont contrôlés par la communauté;
  • sont adaptés à leur culture;
  • favorisent l'utilisation de leur langue;
  • permettent aux enfants, à leur famille et à la communauté dans son ensemble d'atteindre leur plein potentiel, puisque c'est sur eux qu'il faut miser pour garantir à tous un avenir meilleur.

Soutien offert par la CSSSPNQL

La Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador (CSSSPNQL) a pour mission de promouvoir et veiller au mieux-être physique, mental, émotionnel et spirituel des personnes, des familles et des communautés des Premières Nations et des Inuits, en favorisant l’accès à des programmes globaux de santé et services sociaux adaptés aux cultures et conçus par des organisations des Premières Nations reconnues et sanctionnées par les autorités locales, le tout dans le respect des cultures et de l’autonomie locale.

La CSSSPNQL aide également les communautés qui le désirent à mettre sur pied et à promouvoir des programmes et des services globaux relatifs à la santé et aux services sociaux adaptés et conçus par des organismes des Premières Nations.

Dans ce contexte, la CSSSPNQL aide les intervenants en services sociaux à fournir aux familles des services sociaux préventifs de première ligne adaptés à la culture et au contexte de leur communauté afin d’aider les jeunes en difficulté et de les garder à l’intérieur de leurs communautés.

La CSSSPNQL soutient également les intervenants qui doivent ultimement recourir aux mesures de protection de la jeunesse pour préserver la sécurité ou le développement de l’enfant.