Santé mentale

Travaux majeurs

Répertoire de ressources en santé mentale

Le Répertoire des services en santé mentale à l'intention des intervenants travaillant auprès des Premières Nations recense les services existants dans les régions socio-sanitaires affiliées aux communautés non-conventionnées des Premières Nations du Québec. Il permet aux Premières Nations de connaître les ressources en santé mentale disponibles dans le réseau provincial de santé et des services sociaux.

Il a été réalisé grâce à la contribution financière de la Direction de la santé des Premières Nations et des Inuits (DSPNI) région de Québec, dans le cadre d’un projet du Fonds de transition en santé autochtone (FTSA).

Projet d’appui au développement d’un continuum de services en santé mentale et en dépendances pour les Premières Nations du Québec (Ententes de collaboration en santé mentale et dépendances)

Depuis 2006, plusieurs travaux ont souligné les écarts entre l’état de santé des PN et celui de la population canadienne globale.  Ces derniers démontrent également un manque de mécanismes pour faciliter l’accès aux services de santé mentale et en dépendances pour les Premières Nations. Pour remédier à cette situation, deux projets FTSA ont eu lieu à la CSSSPNQL, entre 2009 et 2011. Ceux-ci ont donné lieu à la création d'un répertoire de services en santé mentale du réseau provincial et au rapport sur le développement d'un modèle d'organisation de services en santé mentale chez les Premières Nations du Québec.

Ces deux projets ont permis d’établir les bases du projet actuel financé par le FISS (2012-2015) : Projet d’appui au développement d’un continuum de services en santé mentale et dépendances pour les Premières Nations du Québec. Le projet a pour objectif d’améliorer l’accessibilité et la continuité des services de santé mentale et en dépendances pour les Premières Nations à travers le développement et l’implantation d’ententes de collaboration entre les communautés non-conventionnées du Québec et les centres de santé et de services sociaux (CSSS). Les ententes de collaboration sont développées à partir des besoins identifiés, des réalités locales et des ressources disponibles. À travers la mise en œuvre d’ententes de collaboration, la sensibilisation des acteurs du réseau québécois de la santé et des services sociaux quant aux réalités et à la culture des Premières Nations est aussi visée afin d’offrir des services plus sensibles à la culture.

À ce jour, onze communautés de l’Abitibi-Témiscamingue et de la Côte-Nord  sont accompagnées par la CSSSPNQL dans la mise en œuvre d’ententes de collaboration avec le ou les CSSS de leur territoire.  Ces communautés sont : Lac Simon, Kitcisakik, Pikogan, Eagle Village, Timiskaming, Pessamit, Uashat mak Mani Utenam, Ekuanitshit, Nutashkuan, Unamen Shipu et Pakua Shipi.  Plusieurs communautés (7) situées dans d’autres régions socio-sanitaires du Québec sont intéressées à débuter le processus dans le cadre d’une deuxième phase qui est en cours de planification pour 2015-2016: Wendake, Mashteuiatsh, Kitigan Zibi, Listuguj, Gesgapegiag, Kanesatake et Winneway.

Promotion de la santé mentale axée sur la culture et centrée sur la famille, pour les jeunes Autochtones

Dans le but d’améliorer le mieux-être psychologique, social et émotionnel chez les jeunes des Premières Nations, leur famille et leur communauté, la CSSPNQL coordonne l’adaptation et la mise en œuvre d’un programme de promotion de la santé mentale axé sur la culture et centré sur la famille, pour les jeunes Autochtones.

Les communautés de Gesgapegiag et de Mashteuiatsh ont été sélectionnées parmi les communautés non-conventionnées du Québec pour participer à  la première année de ce projet. L’adaptation culturelle et l’implantation de cette intervention s’est effectuée entre 2011 et 2013.

En 2014, la communauté de Nutashkuan a adapté le matériel d’intervention.  Simultanément, la communauté de Gesgapegiag a étoffé son adaptation culturelle. L’intervention sera offerte dans ces deux communautés au début de l’année 2015.

Il s’agit d’un projet d’envergure nationale coordonné par le Culture and Mental Health Research Unit, Lady Davis Institute, Jewish General Hospital se déroulant en partenariat avec la CSSSPNQL. Ce projet se terminera en mai 2015.

Pour plus d'information, visitez le site du projet de promotion de la santé mentale.

Projet pilote : Équipe mobile en mieux-être mental (ÉMEM) 

Ce projet a été financé par la Stratégie nationale anti-drogue entre 2009 et 2013 et il est issu d’une collaboration entre la DSPNI, la CSSSPNQL et le MSSSQ. Deux communautés pilotes ont été sélectionnées pour la mise en œuvre d’une équipe mobile en mieux-être mental, soit les communautés de Kitcisakik et du Lac Simon, en Abitibi-Témiscamingue.

Le projet a été développé et implanté suivant l’approche de développement des communautés. L’ÉMEM est une équipe interdisciplinaire composée d’intervenants ayant une expertise culturelle et en santé mentale. La mission de l’équipe est de : «Renforcer le mieux-être et l’autonomie des communautés pilotes en implantant des services culturellement adaptés de prévention, de promotion et d’intervention en santé mentale, tout en soutenant les services et programmes existants ». 

Les mandats principaux de l’ÉMEM sont :

  • Soutenir les équipes locales
  • Réseautage et liaison avec les partenaires internes et externes
  • Offrir des services culturels et communautaires à la population

Pour en savoir davantage sur cette initiative, vous pouvez consulter le rapport final d’évaluation du projet pilote d’équipe en mieux-être mental.

  

Informations

Santé mentale

Pour connaître les services offerts par la CSSSPNQL relativement à la santé mentale, communiquez avec Richard Gray, gestionnaire des services sociaux au 418-842-1540, poste 2801.

     

Prévention du suicide

Pour connaître les services offerts par la CSSSPNQL relativement à la prévention du suicide, communiquez avec Valérie Vennes, conseillère - crise sociale et violence familiale :