Journée nationale d'action pour le bien-être des enfants des Premières Nations - un message au gouvernement du Canada : conformez-vous à la décision du TCDP, appuyez les enfants des Premières Nations dès maintenant

Par Chantal Cleary | nov. 02, 2017

OTTAWA,  - Le Chef national de l'Assemblée des Premières Nations (APN), Perry Bellegarde, s'est adressé aux partisans rassemblés aujourd'hui sur la Colline du Parlement à l'occasion de la Journée nationale d'action pour le bien-être des enfants des Premières Nations, demandant que des mesures soient mises en place immédiatement en vue de respecter la décision du Tribunal canadien des droits de la personne (TCDP) portant sur le bien-être des enfants des Premières Nations et sur le principe de Jordan.

« Les décisions du Tribunal canadien des droits de la personne sont claires et simples - les enfants des Premières Nations méritent d'être traités équitablement », a déclaré le Chef national de l'APN, Perry Bellegarde. « Nos enfants méritent les mêmes soins et services qui sont offerts aux autres enfants canadiens. En novembre dernier, le Parlement a voté à l'unanimité en faveur d'une injection immédiate de 155 millions de dollars destinés aux services à l'enfance et à la famille des Premières Nations et à la mise en œuvre immédiate du principe de Jordan. Ces ressources constituent un acompte en matière d'équité et de justice, ainsi qu'une possibilité d'avenir meilleur pour nos enfants. Ils ne devraient pas devoir attendre plus longtemps. »

En février 2007, l'APN et la Société du soutien à l'enfance et à la famille des Premières nations ont déposé conjointement une plainte auprès du Tribunal canadien des droits de la personne, déclarant que la disposition relative aux services à l'enfance et à la famille des Premières Nations établie par gouvernement du Canada était boiteuse, inéquitable et discriminatoire en vertu de la Loi canadienne sur les droits de la personne.

En janvier 2016, le TCDP a statué que le gouvernement fédéral avait fait preuve de discrimination à l'égard des enfants et des familles des Premières Nations vivant dans des réserves puisqu'il leur a offert des services d'aide à l'enfance déficients et inéquitables pendant des décennies. La décision stipulait également que le Canada avait omis de mettre en œuvre dans son intégralité le principe de Jordan, qui assure un accès équitable aux services gouvernementaux à tous les enfants canadiens. Depuis, le TCDP a émis trois ordonnances de conformité contre le gouvernement fédéral.  

Les répercussions du sous-financement pour les enfants et les familles sont nombreuses et elles comprennent des statistiques stupéfiantes indiquant qu'il y a un plus grand nombre d'enfants des Premières Nations dans des familles d'accueil aujourd'hui qu'il y en avait à l'apogée du système des pensionnats indiens. Les données de recensement récentes montrent que la population des Premières Nations a augmenté de près de 40 % au cours des 10 dernières années et que plus de la moitié des enfants en famille d'accueil (52,2 %) âgés de 14 ans et moins sont autochtones.

L'Assemblée générale des chefs de l'APN a demandé l'établissement d'une Journée nationale d'action lors de l'Assemblée générale annuelle 2017 de l'APN, qui a eu lieu en juillet 2017 à Regina, Saskatchewan.

L’Assemblée des Premières Nations est l’organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations au Canada. Suivez l’APN sur Twitter @AFN_Updates.
 

―30―


Renseignements :

Jamie Monastyrski
Attaché de presse - Bureau du Chef national
343 540-6179 (cellulaire)
jamiem@afn.ca

Alain Garon
Agent de communication bilingue
613 241-6789, poste 382
613 292-0857 (cellulaire)
agaron@afn.ca