Le budget 2018 accorde des investissements essentiels aux enfants des Premières Nations et des investissements destinés à renforcer les gouvernements des Premières Nations

Par Chantal Cleary | févr. 28, 2018

OTTAWA, le 27 févr. 2018 /CNW/ - Le Chef national de l'Assemblée des Premières Nations (APN), Perry Bellegarde, affirme que le budget fédéral présenté aujourd'hui marque la troisième année consécutive lors de laquelle des investissements constants et soutenus sont accordés aux Premières Nations. Ces investissements offrent une plus grande protection et une plus grande sécurité aux enfants des Premières Nations, des communautés plus saines pour les familles des Premières Nations et des gouvernements des Premières Nations plus forts, ce qui contribue à corriger les inégalités socioéconomiques entre les Premières Nations et les Canadiens, ainsi qu'à bâtir un pays plus fort pour tous.

« Le budget 2018 prévoit des investissements importants et attendus depuis trop longtemps qui contribueront à protéger les enfants des Premières Nations et à les garder au sein de leur famille et dans des logements sains », a déclaré le Chef national de l'APN, Perry Bellegarde. « Ces investissements destinés à nos enfants constituent une base solide pour notre avenir et les investissements à long terme consacrés aux gouvernements et infrastructures des Premières Nations constituent une base solide pour rebâtir nos nations. Il s'agit d'un mouvement continu dans la bonne direction. Investir dans les Premières Nations, c'est investir dans l'avenir commun du Canada. »

Le Chef national Bellegarde a souligné que les Premières Nations ont réussi à défendre l'attribution d'une somme de 11,8 milliards de dollars sur six ans dans les deux derniers budgets fédéraux. Une somme supplémentaire de 4,75 milliards de dollars sur cinq ans prévue dans le budget d'aujourd'hui permet de cumuler 16,5 milliards de dollars sur sept ans. Les investissements prévus dans le budget sont destinés à des domaines comme la santé, le logement, l'eau, les sports et les loisirs. Mesure saluée et attendue depuis trop longtemps déjà, le budget 2018 prévoit une somme de 411 millions de dollars cette année pour contribuer à régler le déficit de financement lié à la protection de la jeunesse des Premières Nations. Le déficit initial a donné lieu à la plainte liée aux droits de la personne déposée en 2007 contre le Canada par l'APN et la Société de soutien à l'enfance et à la famille des Premières Nations et à la décision rendue en 2016 par le Tribunal canadien des droits de la personne.

« Il s'agit là d'une bonne journée et d'une journée importante pour les enfants des Premières Nations, de même que d'une bonne journée pour nos familles », a indiqué le Chef national Bellegarde. « Nous connaissons l'ampleur des besoins et c'est pourquoi nous avons fait pression, et continuerons de le faire, pour obtenir des investissements soutenus et stratégiques. Les investissements continus qui viennent appuyer le mouvement vers l'autodétermination et l'autonomie gouvernementale des Premières Nations constituent la voie à suivre. »

L'APN a participé aux consultations prébudgétaires, exposant en détail les domaines qui nécessitent des investissements.

L'APN a proposé un chapitre dans l'Alternative budgétaire pour le gouvernement fédéral (en anglais), accessible ici : https://www.policyalternatives.ca/afb2018

L'APN est l'organisme national qui représente les citoyens des Premières Nations du Canada. Suivez l'APN sur Twitter @AFN_Updates.

SOURCE Assemblée des Premières Nations

Renseignements : Jamie Monastyrski, Attaché de presse - Bureau du Chef national, Assemblée des Premières Nations, 343 540-6179 (cellulaire), jamiem@afn.ca; Jenna Young Castro, Agente de communications, Assemblée des Premières Nations, 613 241-6789, poste 201, 613 314-8157 (cellulaire), jyoung@afn.ca; Monica Poirier, Agente de communications bilingue, Assemblée des Premières Nations, 613 241-6789, poste 382, 613 292-0857, poirierm@afn.ca