Amélioration des conditions de vie des enfants des Premières Nations et des Inuits : L’heure est à la mise en action collective

Par Chantal Cleary | nov. 21, 2018
Wendake, le 21 novembre 2018 – Dans le cadre de la Grande semaine des tout-petits, qui se déroule du 18 au 24 novembre, l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador (APNQL) souhaite attirer l’attention publique vers les résultats d’un récent sondage mené auprès de la population québécoise au sujet des enfants des Premières Nations et des Inuits.

Quelques faits saillants :

 Près de deux Québécois sur trois (64 %) pensent que les enfants des Premières Nations et des Inuits sont l’objet de discrimination au Québec.
 Selon la majorité des personnes interrogées, les tout-petits des Premières Nations et des Inuits :
o Ont un état de santé moindre par rapport à celui des autres enfants au Québec (65 %);
o Naissent avec moins de chances que les autres enfants de la province de développer leur plein potentiel (70 %);
o Ont accès à moins de services que les autres enfants au Québec (64%).
 Les trois quarts des répondants (75 %) s’entendent pour dire que la société québécoise devrait en faire davantage pour soutenir les familles des Premières Nations et des Inuits.

« Alors que la Grande semaine des tout-petits bat son plein cette semaine, ces résultats font le point sur des questions fondamentales et démontrent qu’il y a urgence d’agir. Ces résultats révèlent que la population est consciente du traitement inégal et des conditions difficiles dans lesquelles grandissent plusieurs de nos enfants. À ce stade-ci, la prise de conscience ne suffit plus. Il faut, tout un chacun, unir nos forces afin que les enfants des Premières Nations et des Inuits puissent bénéficier du même traitement et des mêmes chances de réussir que l’ensemble des autres enfants au Québec », explique le chef de l’APNQL, Ghislain Picard, qui agit aussi comme ambassadeur de la Grande semaine des tout-petits.

Réalisé en octobre dernier par la firme Léger et commandé par la Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador (CSSSPNQL), en collaboration avec l’Observatoire des tout-petits, le sondage a permis de mesurer la perception des Québécois sur plusieurs sujets touchant les tout-petits des Premières Nations et des Inuits au Québec. Le rapport complet du sondage est disponible sur le site Web de la CSSSPNQL, au www.cssspnql.com.

À propos de l'APNQL

L'Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador est l'organisme politique qui regroupe 43 chefs des Premières Nations au Québec et au Labrador.

À propos de la CSSSPNQL

La Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador est un organisme à but non lucratif qui accompagne les Premières Nations au Québec et au Labrador dans l’atteinte de leurs objectifs en matière de santé, de mieux-être, de culture et d’autodétermination.

– 30 –

RENSEIGNEMENTS

Alain Garon, APNQL, Conseiller aux communications, agaron@apnql.com, 418-254-4620
Chantal Cleary, CSSSPNQL, Agente de communication, chantal.cleary@cssspnql.com, 418-842-1540, poste 2304