Lancement de la deuxième édition de la Boîte à outils des principes de la recherche en contexte autochtone : éthique, respect, équité, réciprocité, collaboration et culture

Par Chantal Cleary | nov. 23, 2018


 Val-d’Or, le 22 novembre  2018 – C’est dans le cadre du 4e séminaire sur l’éthique de la recherche avec les Peuples autochtones, qu’a été lancée la deuxième édition de la Boîte à outils des principes de la recherche en contexte autochtone : éthique, respect, équité, réciprocité, collaboration et culture, fruit d’un partenariat entre l’Université du Québec en Abitibi- Témiscamingue (UQAT), l’Université du Québec en Outaouais (UQO), la Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador (CSSSPNQL) et le DIALOG (le réseau de recherche et de connaissances relatives aux peuples autochtones), sous la codirection de Karine Gentelet (UQO), Suzy Basile (UQAT) et Nancy Gros-Louis McHugh (CSSSPNQL).

Trois ans après la mise en ligne de la première édition, devenue rapidement un outil de référence pour les Premières Nations et les Inuits, le monde universitaire et les milieux de pratique, le comité éditorial a décidé d’enrichir la documentation sur des questions qui préoccupent de plus en plus les organisations autochtones, à savoir l’éthique en lien avec la protection du patrimoine culturel (matériel et immatériel) et celle des données ouvertes. Le contexte de diffusion des savoirs et du patrimoine étant en pleine effervescence technologique, il apparaissait important de proposer des pistes et des outils afin de soutenir les Premières Nations et les Inuits, et d’éclairer la prise de décisions ou encore de contribuer à repérer les enjeux importants qui nécessiteront une réflexion. Les chercheurs et les étudiants qui souhaitent en connaître davantage ou approfondir leurs connaissances dans le domaine de la recherche en contexte autochtone en bénéficieront également.

 

Cette publication, unique en son genre, a été conçue dès le départ pour être évolutive. L’objectif général de la Boîte reste le même, soit de documenter des expériences concrètes et de proposer des outils susceptibles de faciliter le dialogue, la collaboration et le partage entre les différents partenaires participant à un processus conjoint de recherche. En plus d’être informative et éducative, cette Boîte vise à promouvoir le déploiement de pratiques de recherche et de collaboration avec les premiers peuples.

 

Enfin, la mise à jour de la Boîte a été rendue possible grâce à une subvention du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) du Canada.

 

Cette publication est disponible ici