Rencontre des communautés adhérentes à la Politique-cadre de la sécurité du revenu

Par Annie Brisson-Proulx | févr. 20, 2020
Lors de la rencontre des communautés adhérentes, plusieurs sujets d’intérêts ont été partagés avec les communautés. Celles-ci ont notamment reçu une présentation sur le processus de gouvernance en santé et en services sociaux des Premières Nations au Québec, ainsi que sur le programme des services à l’enfance et à la famille des Premières Nations.



Comme vous le savez déjà, la CSSSPNQL organise chaque année deux rencontres des communautés adhérentes à la Politique-cadre de la sécurité du revenu, dont l’une est tenue conjointement avec la Commission de développement des ressources humaines des Premières Nations du Québec. Celle-ci a eu lieu en novembre dernier. Une journée et demie a été consacrée aux communautés adhérentes à la Politique-cadre et au programme de la sécurité du revenu, et une journée a été consacrée à la rencontre conjointe. 

Rencontre des communautés adhérentes 

Lors de la rencontre des communautés adhérentes, plusieurs sujets d’intérêts ont été partagés avec les communautés. Celles-ci ont notamment reçu une présentation sur le processus de gouvernance en santé et en services sociaux des Premières Nations au Québec, ainsi que sur le programme des services à l’enfance et à la famille des Premières Nations. Les communautés ont également eu la possibilité de faire des liens entre leur travail en tant qu’agents et gestionnaires du programme de la sécurité du revenu et les différents sujets présentés. 

Des ateliers de travail fortement appréciés 

Deux ateliers ont aussi été offerts : l’un concernait le deuxième portrait national de l’itinérance au Québec et le second portait sur le processus de gouvernance et la définition du mieux-être. Le but du premier atelier était de questionner les agents et de recenser les services offerts aux personnes en situation d’itinérance ou à risque de le devenir dans leur communauté. Ils devaient en plus se questionner sur les nouveaux services à mettre en place pour ces mêmes personnes.  

Dans l’autre atelier, les participants ont été invités à enlever leur chapeau d’intervenant et à expliquer à l’aide d’outils mis à leur disposition leur définition personnelle du mieux-être. Ils ont aussi eu l’occasion de faire du réseautage, un aspect toujours particulièrement apprécié. Puis, lors de la dernière journée, les agents et gestionnaires du programme de la sécurité du revenu ont reçu une formation sur la réglementation de la Politique-cadre.  

En bref, les participants ont beaucoup apprécié cet événement; d’ailleurs, une deuxième édition est déjà prévue au printemps 2020!