Réflexion culturelle

La recherche du mieux-être individuel et collectif

Par les mandats qui lui sont confiés, la CSSSPNQL vise un accès équitable à des services de qualité pour toutes les Premières Nations et elle s’emploie à recueillir de l’information fiable et représentative de toutes les nations ainsi qu’à communiquer les résultats afin de pallier le manque de données et d’information concernant les Premières Nations au Québec.

Découvrez nos plus récentes publications!

Le mieux-être de nos nations : résumé de la réflexion collective en cours

Ce document présente un résumé de la démarche collective sur le mieux-être et ses composantes, telles que définies par les Premières Nations au Québec. Il présente également les diverses étapes de la démarche qui ont déjà été réalisées de même que celles qui restent à accomplir, notamment la mise au point d’indicateurs sur le mieux-être, qui permettront de poser un regard nouveau sur l’état de santé des Premières Nations au Québec et qui mettront en évidence les forces des communautés.

Le mieux-être de nos nations : perspectives des Premiers Peuples d’ici et d’ailleurs

Ce document présente la conception du mieux-être chez différents Premiers Peuples à travers le monde, et les similitudes que la recension littéraire a permis de mettre en lumière. On y traite de divers thèmes liés au mieux-être chez ces Premiers Peuples, tels que le territoire, les relations sociales et l’identité culturelle.

Consentement libre et éclairé et stérilisations imposées chez les femmes des Premières Nations et Inuit au Québec

Fruit d’une collaboration entre la CSSSPNQL et l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, cette recherche a pour principaux objectifs de faire avancer le dossier des stérilisations imposées au Québec, de le documenter rigoureusement et de déterminer si des femmes des Premières Nations et Inuit au Québec ont été lésées dans leurs droits. Les résultats ont été présentés à l’assemblée des chefs des Premières Nations au Québec et au Labrador, et le rapport a été diffusé en novembre 2022.

Mieux comprendre le phénomène de la négligence envers les enfants dans le contexte des Premières Nations au Québec

Réalisée entre 2017 et 2022, cette recherche a permis de rencontrer 140 personnes issues de quatre communautés des Premières Nations, d’un Centre d’amitié autochtone, ainsi que d’une équipe d’intervention en protection de la jeunesse du réseau québécois. En plus d’aborder les différences de paradigmes concernant la négligence envers les enfants, ce rapport propose un modèle de services de prévention et de protection culturellement sécuritaires.

Volet Premières Nations de l’Étude d’incidence québécoise sur les situations évaluées en protection de la jeunesse 2019 (ÉIQ/PN-2019)

Le rapport de l’ÉIQ/PN-2019 présente des données comparatives sur la fréquence et les caractéristiques des évaluations en protection de la jeunesse chez les enfants des Premières Nations et les autres enfants au Québec en 2019. L’étude fait ressortir la surreprésentation des enfants des Premières Nations à toutes les étapes du processus de protection de la jeunesse, de même que des distinctions importantes dans la nature des situations évaluées au sein de ces deux populations.

Partage :
Facebook
Twitter
LinkedIn
Autres articles similaires :
0
    0
    Votre panier
    Votre panier est videRetourner aux documents