Vapotage 101 

Le gouvernement du Québec est devenu la sixième autorité au Canada à interdire la vente de produits de vapotage contenant une saveur autre que celle du tabac. Cette mesure vise à rendre moins attrayantes les cigarettes électroniques aux yeux des jeunes. Même si les cigarettes électroniques ont été initialement commercialisées pour aider les personnes à cesser de fumer, elles sont aujourd’hui conçues pour séduire les consommateurs, en particulier les jeunes. Saveurs, esthétisme, influenceurs, toutes les stratégies semblent bonnes pour inciter au vapotage. 

Ce phénomène étant relativement nouveau, voici quelques points clés pour vous familiariser à cet enjeu. 

Qu’est-ce que le vapotage? 
Le vapotage consiste à inhaler et à expirer un aérosol généré par un produit de vapotage, comme une cigarette électronique (aussi appelé vapoteuse ou « e-cigarette »). 

Une cigarette électronique comprend trois composantes : 

  1. La cartouche (« pods ») 
  1. Le liquide (« e-liquid », « jus » ou « juice ») 
  1. L’élément chauffant et les piles 

L’élément chauffant élève la température du liquide contenu dans la cartouche, ce qui crée un aérosol (« vapeur ») que l’utilisateur inhale. Le liquide peut contenir, ou non, de la nicotine ou du THC, l’élément psychoactif du cannabis. 

Que contient une vapoteuse exactement? 
Le nom « vapoteuse » porte à confusion. On pourrait penser que lorsqu’on vapote, on inhale de la vapeur d’eau qui a une saveur et une certaine quantité de nicotine. Pourtant, le liquide contenu dans les cartouches ne contient habituellement pas d’eau, mais plusieurs autres produits, notamment : 

  • Du propylène glycol (un additif courant dans les aliments et également utilisé pour fabriquer des produits, comme le solvant de peinture); 
  • De la glycérine végétale; 
  • Des saveurs (maintenant illégales au Québec); 
  • De la nicotine, bien que certains liquides en soient exempts; 
  • Des métaux lourds, comme le nickel, le plomb et l’étain; 
  • De potentiels produits dérivés, comme le cannabis (les produits de vapotage de cannabis sont illégaux au Québec). 

Dans les produits sur le marché noir, la concentration de nicotine peut surpasser celle autorisée dans les produits légaux au Canada et d’autres substances préoccupantes non autorisées peuvent y être intégrées. Au Québec, il est interdit de vendre un produit de vapotage dont la concentration en nicotine excède 20 mg/ml. 

Quelles sont les conséquences? 

  • La consommation de nicotine durant l’adolescence peut causer des problématiques lors du développement du cerveau, tandis qu’elle peut nuire au développement du fœtus pendant la grossesse. 
  • La consommation de nicotine peut créer une dépendance. 
  • Les adolescents qui vapotent sont plus susceptibles de commencer à fumer des cigarettes et nombreux sont les utilisateurs de cigarettes électroniques qui fument également des cigarettes traditionnelles. 
  • La consommation de produits du vapotage peut entraîner de la toux, un assèchement des voies respiratoires et de l’essoufflement. Le vapotage peut aussi aggraver les symptômes d’asthme. 
  • Puisqu’il s’agit d’un phénomène relativement nouveau, les effets du vapotage sur la santé à long terme sont encore inconnus. 

Quelques statistiques intéressantes 

  • Un élève de quatrième et de cinquième secondaires sur trois affirme avoir vapoté au cours des 30 derniers jours. 
  • Vapoter multiplie par quatre les risques de fumer la cigarette. 
  • Quatre-vingt-dix pour cent des jeunes vapotent avec des cartouches contenant de la nicotine, connue, entre autres, pour son effet addictif. 

Quelques pistes de solutions 

Pour les intervenants 

  • Maintenez vos informations à jour. Le vapotage étant un phénomène récent, de nouvelles informations sont souvent publiées. 
  • Lorsque vous voyez des jeunes vapoter, demandez-leur ce qu’ils pensent de leur consommation. Sans les juger, essayez de les éduquer en leur présentant des faits objectifs qui les feront réfléchir et remettre leur choix en question. 
  • Vous pouvez aider les jeunes à arrêter d’utiliser des produits de vapotage en leur suggérant : 
  • De faire équipe avec un ami volontaire qui essaie également d’arrêter de vapoter. 
  • D’écrire une liste des raisons pour lesquelles ils veulent arrêter de vapoter. 
  • De récompenser leurs succès et d’être patients avec eux-mêmes (n’oubliez pas que la lutte contre la dépendance requiert du temps). 
  • Les parents peuvent jouer un rôle important dans la prise de décisions des enfants. Les intervenants doivent fortement envisager de les impliquer dans le parcours de l’abandon du vapotage par leurs adolescents. 
  • L’éducation des parents sur les risques et les conséquences du vapotage leur permettra de mieux communiquer avec leurs enfants. Voici quelques conseils de communication que vous pouvez partager avec les parents : 
  • Évitez de juger votre enfant. 
  • Concentrez-vous sur les faits. 
  • Évitez de lui faire peur. 
  • Rencontrez le médecin de votre enfant s’il est plus susceptible d’écouter un professionnel de la santé. 
  • Parlez à d’autres parents. 
  • Encouragez les parents fumeurs ou vapoteurs à inclure leur adolescent dans leur cheminement vers l’abandon du tabac, par exemple en lui mentionnant clairement qu’ils désapprouvent le vapotage et qu’il est difficile de cesser de vapoter. 
  • Divers outils ont été créés à l’intention des parents pour les guider dans les discussions qu’ils peuvent avoir avec leurs jeunes, notamment Parlons-en maintenant

Le Conseil québécois sur le tabac et la santé offre des formations et d’autres outils : https://cqts.qc.ca/

De plus, Québec sans tabac offre des outils permettant de renforcer les interventions : 

Quelques ressources complémentaires 

EPAV média (@epavmedia) • Photos et vidéos Instagram 

J’ARRÊTE – S’inscrire au défi (quebecsanstabac.ca) 

Quash, une application sans jugement pour vous aider à arrêter de fumer ou de vapoter (https://www.quashapp.com/fr

Trousse d’outils pour les Premières Nations IT’S TIME 

Si vous avez besoin de plus de ressources ou si vous avez des questions, n’hésitez pas à communiquer avec le secteur de la santé de la CSSSPNQL ou avec Bangaly Diane, conseiller en santé publique, à bangaly.diane@cssspnql.com

Sources 

Brise l’illusion – Vapoter C’EST PAS ta game (briselillusion.com) 

Vapotage de nicotine et de cannabis : identifier et comprendre les risques pour la santé | INSPQ 

E-Cigarettes and Youth Toolkit for Partners (en anglais seulement) 

Vers un Québec sans tabac 

Partage :
Facebook
Twitter
LinkedIn
Autres articles similaires :